AC ! Réseau - Agir contre le chômage et la précarité
Accueil du site > Contrats "aidés" : CAE, contrat d’avenir... > Les publics prioritaires pour les CUI-CAE au 2e semestre 2010

Les publics prioritaires pour les CUI-CAE au 2e semestre 2010

mardi 14 septembre 2010, par AC ! 54

Nous avons finalement réussi à dénicher la circulaire de la Direction Générale à l’Emploi et à la Formation Professionnelle (DGEFP) relative à la programmation des CUI-CAE au 2e semestre 2010, que nous publions ci-dessous en espérant ne pas nous retrouver prochainement à Cayenne...

Pour résumer : priorité aux "demandeurs d’emploi" en fin de droits et aux "bénéficiaires" du RSA.

27 Messages de forum

  • Bonjour,

    Dans un mois, je ne serai plus indemnisée (fin d’ASS) et pourtant, aujourd’hui même, Pôle Emploi a refusé les deux télécandidatures que j’avais adressées, hier, en réponse à des offres de CAE (offres réservées à des publics "spécifiques").

    J’ai composé le 3949 pour en savoir un peu plus, mais... pas de chance, aujourd’hui ils fermaient à 15h30 et il était 16h.

    Je me dis alors que je "paie" peut-être mes deux mois d’intérim en mai et en août...

    En tout cas merci pour la circulaire qu’on a bien du mal à trouver !

    Ghis.

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    pour ma part, le critere demandeur d’emploi en fin de droit ne fonctionne plus. Je suis demandeuse d’emploi depuis avril 2009 et ne beneficie plus d’aucune aide depuis 5 mois.

    On m’affirme aujourd’hui que je suis ineligible aux contrats CUI/CAE. Les enveloppes s’epuisent...

    Répondre à ce message

  • Les publics prioritaires pour les CUI-CAE au 2e semestre 2010 21 septembre 2010 18:08, par Mireille

    Bonjour,

    Je suis intermittente du spectacle mais dans un mois, j’aurais épuisé mes droits et ne toucherais plus rien. On me dit que je ne pourrais pas m’inscrire au RSA parce qu’il ne faut avoir touché que 500 euros par mois dans les trois derniers mois. Or pour l’instant, mon allocation chômage est de 1500 euros. Je ne sais pas quoi faire parce que je n’ai aucun argent de côté, pas de travail, personne pour m’aider financièrement et que dès que j’aurais touché mon dernier mois de chomage, je n’aurais plus rien....
    Connaissez-vous une solution intermédiaire entre la fin du chomage et le RSA au cas où je ne trouve pas de travail ?
    Merci

    Répondre à ce message

  • Les publics prioritaires pour les CUI-CAE au 2e semestre 2010 22 septembre 2010 16:31, par Cécile

    J’ai signé un cae 2 fois 6 mois, normalement renouvelable 1 an. Patatra on nous annonce froidement qu’il ne sera pas renouvellé. Le collège va réembauché des cui qui béneficient des : AAH ou API ou ASS.
    Quel gâchis je me retrouve au chômage avec allocations ARE pour 6 mois et après, j’ai plus de 50 ans, je vais à Pôle Emploi pour avoir des explications, je sens bien que je les énerve. Sur les circulaires et contrats je vois pourtant que les seniors peuvent obtenir une prolongation de leur contrat. Alors je vais continuer à trouver la faille. Cela se passe à la Réunion.

    Répondre à ce message

    • lettre reçue à l’ école :

      Le principal - employeur- aux directeurs d’ école :
      « 
      Si vous acceptez que la personne poursuive sa mission au delà du terme de son contrat , la loi considère qu’ elle est désormais embauchée en contrat à durée indéterminé (CDI) . Il en va de même si vous acceptez une prise de fonction en l’ absence d’ un contrat signé .
      La direction d’une école a accepté qu’ une EVS, dont le contrat était terminé, continue à travailler durant 27 jours . Nous allons être condamné à lui verser 11.000€ et à lui fournir un CDI . »

      Répondre à ce message

      • Bonsoir ..
        En CUI dans un lycée ...Le contrat est conclu pour une durée déterminée de 6 mois...En qualité "Emploi d’agent d’entretient ...
        D’une durée hebdomadaire de 20H...( 6H30-10H30 du lundi au vendredi )
        Il débute le 03/05/2010 et prend fin le 02/11/2010...
        Droit de congé deux jours et demi par mois de travail éffectif ....

        Pas de visite médicale d’embauche ..( On ma zapper)
        Pas de chaussure de sécurité ..(Pourtant Obligatoire)

        Je suis arrivée au terme de mon contrat et je suis renouvelée pour 6 mois..

        Ce matin donc en date du 3 Novembre 2010 j’ai éffectué ma journée de travail de mon nouveau contrat ... Mais contrat toujours pas pret et pas signé ....est ce normal ?......

        Mes collègues titulaire qui elles font 8H par jour on travailler le lundi 25 et le Mardi 26 Octobre ..

        Ce matin j’ai été convoqué au bureau ou l’on me demande d’effectuer 16H de récupération destinée à rattraper les vacances scolaires

        Etant à mi temps et faisant 4H par jour X 2 = 8H...
        Mais non ma direction n’en démore pas ..............

        J’en appel a vous et a vos connaissances pour en savoir un peu plus je suis perdue ...........

        Je vous remercie très sincèrement tous/tes par avance .........

        Finckye

        Répondre à ce message

        • Les publics prioritaires pour les CUI-CAE au 2e semestre 2010 4 novembre 2010 00:03, par Monique AC ! 61

          La récupération des vacances scolaires est illégale. Regardez sur la rubrique "contrats aidés", vous y trouverez de nombreux articles et commentaires qui vous aideront à défendre vos droits.

          Répondre à ce message

        • EN 2007 ,comme toi j’ai bossé en CAE pour un EPLE.
          pendant chaque période vacance , tu travailleras 2 a 3 x8heures ,ce que l’on appelle les permanences .
          6mois plus tard lors du renouvellement ,non seulement tu continueras les permanences ,mais en plus on t’ajoutera 1a2heures de plus journalieres ,pour récuper les grandes vacances. illégale evidemment !
          finalement tu auras travaillé autant d’heures qu’un temps plein !!
          envers et contre tous , je me suis battue , je suis devenue la bete noire ,au final , au lieu d’effectuer 2 ans , a la fin du renouvellement on m’a viré et retirer plus de 200euros , que je n’ai jamais reussi a récuperer.
          quelle injustice !! malheureusement on a tous besoin d’un salaire si misérable soit-il .
          bon courage !!!

          Répondre à ce message

          • Il est encore temps de saisir le conseil des prud’hommes :

            http://www.ac.eu.org/spip.php?artic...

            AC ! 54

            Répondre à ce message

            • BONSOIR BERNARD
              j’ai fait toutes les démarches possibles , gagné sur toute la ligne ;inspection du travail , suivi par un syndicat , vous le croirez ou non ,on a éviné de ces fonctions ce monsieur pourtant bénévole et rétraité .en face de nous un maire (socialiste de surcroit) qui a certainement le bras très long ...
              face a ce genre de personnage ,on a aucune chance , ils sont couverts et nous précaires (de la merde) !!
              alors , avec tout mon respect , ne me faite pas rire !!
              chacun fait sa petite révolution dans son coin , seul , alors que l’union ,c’est ce qu’on pourrait faire de mieux.
              malheureusement , c’est chacun pour soi ,et c’est pas demain que ça va changer !!
              cordialement.

              Répondre à ce message

    • Les publics prioritaires pour les CUI-CAE au 2e semestre 2010 22 octobre 2010 15:44, par cat de l’aube

      il se passe la meme chose dans beaucoup de departements en france ;je suis dans la meme cas (aube)et ne les ai jamais lachés mais ils s’en contrefichent !!!!!!!!!!!!leur technique maintenant est de ne plus repondre à mes courriers recommandés.Les plus de 50 ans sont prioritaires pour les cui mais ils preferent reembaucher des minimas sociaux ils touchent plus d’aides !!!!!!!!!

      Répondre à ce message

    • Bonjour et bienvenu au club. Je me retrouve comme toi, car au 30/11 dernier, on m’a fait la meme réponse et je me bats pour trouver une solution. De ton côté as-tu évolué dans tes démarches ? donne moi un tuyau si tu as . Merci d’avance. 06.93.80.59.54 je suis à la réunion aussi.

      Répondre à ce message

  • bonjour, je voudrait savoir si cette circulaire a était mise en place merci de me répondre cordialement

    Répondre à ce message

  • collectif Paca contre la suspension des CAE-CUI 8 novembre 2010 11:45, par collectifpaca

    DEPECHE presse adressée dimanche 7 novembre 2010 à 20h
    Plusieurs dizaines d’associations employeurs dans les secteurs culturels, sociaux et éducatifs en région PACA, étaient réunies samedi 6 novembre en Assemblée générale, suite à une décision préfectorale de suspendre la signature et le renouvellement des CAE-CUI jusqu’au 1er janvier 2011 pour la région PACA.
    Ce genre de mesure a également été décidée dans d’autres régions en France confirmant la portée du phénomène au niveau national.
    Une nouvelle AG est prévue le mardi 9 novembre à 18h30 à La Compagnie, 19 rue de Pressensé, 13001, pour décider des suites à donner à la mobilisation afin de sauvegarder les centaines d’emplois directement menacés par cette décision, qui s’avèrera catastrophique pour l’ensemble de l’activité culturelle, sociale et éducative en local et national.

    Répondre à ce message

    • collectif Paca contre la suspension des CAE-CUI 12 novembre 2010 11:12, par Rg

      Bonjour,

      On voit comme ce système de contrats aidés est pernicieux. Alors que les employeurs souvent en abusent et ne respectent pas le cadre de ces contrats ni leurs engagements de formation, les précaires se plaignent quand leur contrat n’est pas renouvelé. Bien sur cela se comprend puisqu’il faut bien vivre (ou survivre) mais cela montre bien la perversion de ce système.
      En plus, tout le monde sait bien que de nombreuses associations sont de mèche avec le monde politique et n’hésitent pas à sacrifier les précaires au nom de leur cause culturelle ou éducative.
      Bon, j’imagine que toutes les assocations ne sont pas cyniques à ce point et que certaines respectent le droit du travail et remplissent vraiment leur mission d’insertion et de formation.

      Répondre à ce message

      • collectif Paca contre la suspension des CAE-CUI 12 novembre 2010 18:26, par Bernard

        Il convient en effet de ne pas se mobiliser pour sauvegarder le CUI, dernière mouture des "contrats aidés" dénoncés par le réseau AC ! depuis leur création par J.L. Borloo en 2005, mais pour obtenir des emplois stables correctement rémunérés dans tous les secteurs d’activité.

        AC ! 54

        Répondre à ce message

        • collectif Paca contre la suspension des CAE-CUI 12 novembre 2010 22:08, par Isa76

          Le CUI est en train de mourir tout seul.

          Les recrutements qui doivent se faire maintenant pour des contrats au 1er janvier sont arrêtés brutalement.

          Les renouvellements sont de plus en plus difficiles à obtenir.

          Y’a plus de sous pour subventionner !

          Du moins dans ma région.

          Répondre à ce message

          • Mais non, mais non, le CUI-CAE n’est pas mort... 13 novembre 2010 01:14, par Bernard

            Ce qui se passe actuellement, c’est que de nombreuses régions ont déjà épuisé le stock de CUI-CAE qui leur était attribué pour 2010.

            Il ne fait aucun doute que les recrutements reprendront en 2011. Lagarde et Wauquiez ont certes décidé de réduire de 10% le nombre des contrats, qui passera de 400 000 à 360 000, et de baisser à nouveau de 10 points le taux de cofinancement des crédits Etat, mais si l’on a besoin de faire baisser les chiffres du chômage en cette période pré-électorale, il y aura bien quelques fonds de tiroir disponibles.

            AC ! 54

            Répondre à ce message

        • collectif Paca contre la suspension des CAE-CUI 12 novembre 2010 22:30, par Sel

          Dirait-on qu’ être assoiffé et sans eau potable est pernicieux ? sans doute ça l’ est car ça conduirait n’ importe qui à boire n’ importe quoi , tout en sachant que ce sursit est toxique .

          De deux mots on choisira toujours le moindre , entre crever tout de suite debout, ou un peu plus tard couché par la dysenterie, on choisira toujours l’ option merdeuse ...."l’ espérance se repaît de maigre pâturage "pour le dire plus poétiquement .

          Ce serait pernicieux si il y avait un choix , et si les C.A. étaient préférés aux CDI , enfin du point de vue du salarié, car pour l’ employeur la solution du moindre coût sera toujours la meilleure .

          Vous me direz, le choix , on l’ a toujours et c’est vrai que je préfèrerais de beaucoup une mobilisation des précarisés "eux mêmes ", qui dans l’ absolu n’ est pas impossible , mais concrètement est quasiment irréalisable car il ne peut y avoir de conscience collective sur des contrats aussi fantomatiques que disséminés inter-professionnellement .

          Le meilleur exemple de cette difficulté, ou de cette perversion c’est qu’ il n’ y a pas un syndicat (ou confédération ou intersynd) qui traite spécifiquement de cette problématique contrat aidé à travers toutes ses déclinaisons professionnelles , mais chaque syndicat (ou intersyndicale en générale) de chaque corporation essaie dans son coin de les intégrer ...avec le succès que l’ on connait depuis 1990 que les contrats aidés existent ! (Le CES est une invention de M.. Rocard )

          Un mouvement coordonné de tous ces précarisés permettrait de montrer l’ invisible et de faire prendre conscience que nous sommes beaucoup plus que la 5e roue du carrosse, ou le salarié qu’ il faut aider (mais pour ça il faudrait déjà une coordination nationale ou même régionale, et interprofessionnelle au mieux).

          En vérité c’est tout le service publique qui continue de fonctionner grâce à cette main d’ oeuvre quasi clandestine qui bouche les trous des coupes lolfiques :

          non déclarés(dans les effectifs de la F.P.) , ne bénéficiant même pas de la protection minimum du droit commun (car dérogatoires au droit du travail), pas spécifiquement représentés , il est effectivement patent que ces contrats sont un bon moyen d’ éroder les acquis sociaux ,et de ce point de vue ils sont indéfendables .

          Mais si on fait preuve d’un peu plus de réalisme , on s’apercevra que les contrats aidés sont là depuis 20 ans , que leur usage va crescendo alors que leurs droits se jouent toujours en sourdine et a tempo (les maigres jurisprudences lorsqu’elles arrivent ne sont quasiment pls valables car un nouveau contrat a remplacé le précédent) .

          Bref, accordons nous sur le côté pernicieux, mais concédez que tout le monde tombe dans le panneau, contraint et forcé , de chercher à préserver ce qui existe pour espérer obtenir mieux .

          Car n’ est ce pas aussi pernicieux de susciter l’espoir d’une pérennisation et de conduire naturellement les gens à s’accrocher à leur poste précaire en attendant ce miracle ?

          Il y a pourtant une solution, éprouvée par le CPE&CNE pour en finir avec la précarité , c’est la guérilla judiciaire et les condamnations dissuasives .

          Si un contrat aidé coute plus cher qu’ un Cdd normal, il n’ y aura plus de contrat aidé, donc moins de dérogation au droit du travail , ce qui constitue déjà une amélioration puisqu’ on se retrouve sur du droit commun ou l’ abus de cdd est encore interdit .

          ça ne donne toujours pas de poste pérenne dans un premier temps, mais ça colmate au moins la brèche et éventuellement ,la dynamique de la victoire peut permettre de remettre la lutte collective et les revendications à flot .

          Répondre à ce message

      • inversion des pôles ? 13 novembre 2010 09:31, par sel

        ce qui est "amusant" (pernicieux) c’est que c’est l’ Etat qui joue le rôle fédérateur des syndicats en provoquant cette grève forcée des CUI .

        Mais plutôt que de profiter de cette contigence "inespérée" qui fait s’unir employeurs et employés dans une même (mauvaise pour l’instant ) revendication , les acteurs sociaux appuient sur le frein "idéologique" , ce qui bloque toute possibilité d’ un mouvement d’ampleur .

        Le CUI est mauvais, donc on ne cherche pas à le défendre ...soit .
        mais le CUI est mauvais, on ne cherche pas à défendre les maigres droits dont il bénéficie donc on contribue à agraver la précarité aussi .

        Il n’ y a pas de bonne solution, l’ opposition "frontale" , les déclarations de principes, ne suffisent pas à empêcher la généralisation de la précarité .

        Il faut donc cesser avec ce déni de réalité qui consiste à croire qu’ on peut encore en finir avec quoique ce soit simplemnt en tournant le dos au problème .

        Répondre à ce message

  • Mon contrat CAV vient d’être reconduit au 1er janvier 2011en CAE/CUI pour une durée de 6 mois, même nombre d’heures (26h) même salaire, etc... sauf qu’à partir de maintenant, la CAF divise mon aide logement par 2, et qu’on vient de me refuser le renouvellement de la CMU-C sous prétexte que je gagne trop... Quant aux AL, la raison que la CAF m’a donné est que mon contrat ne s’appelle plus CAV mais CUI/CAE. (Je serai prochainement retraitée et je rame)

    Ce qui signifie que j’ai du souscrire à une mutuelle santé, que je ne bénéficie plus de la réduction des transports, et que je dois verser à mon propriétaire 154 € en plus chaque mois...

    Quand je fais les comptes, mon salaire couvre tout juste les frais fixes mensuels et il ne reste rien pour manger... Et comme il semblerait que je fais partie des nantis, sans enfant à charge car ils sont adultes maintenant, j’ai d’ailleurs bien galèré toute seule pour qu’ils s’en sortent, on me refuse un studio HLM alors que j’ai signalé que mon propriétaire récupère son logement de 16m² (618 € de loyer par mois)... Je ne suis pas certaine qu’il soit avantageux de travailler.. beaucoup l’ont compris d’ailleurs et vivent bien mieux que moi, sont mieux logés aussi.. à vrai dire, je ne sais pas quoi penser.. je suis dépitée, dégoutée et surtout dans la mouise !!!

    Répondre à ce message

    • Les célibataires sans enfants n’ont droit à rien nulle part. Ils/elles ne sont prioritaires nulle part y compris sur l’emploi.

      Il faut au moins un enfant à charge pour espérer quelque chose.

      Avec votre CUI, vous pouvez demander un complément de RSA, je doute que vous arriviez au plafond.

      C’est le RSA en complément qui provoque tout ça.

      La taxe d’habitation va aussi revenir ainsi que la redevance audiovisuelle.

      Bon courage

      Répondre à ce message

Répondre à cet article