AC ! Réseau - Agir contre le chômage et la précarité
Accueil du site > Collectifs > AC ! 61 Alençon-Perche > Menace de plainte contre chômeuse contestataire

Menace de plainte contre chômeuse contestataire

jeudi 7 octobre 2010, par AC ! 61 Alençon-Perche

Une chômeuse avait contesté le refus d’inscription du pôle emploi d’Alençon ainsi que la façon l’agent avait (mal)traité des chômeurs.
Elle reçut de la direction régionale une menace de plainte.
Ulcérée d’être cataloguée "personne violente", elle lui répondit illico, réclamant en outre la copie informatique de son dossier.
Nous publions ci-dessous l’échange de courrier.

Le courrier de Pôle emploi :

DIRECTION RÉGIONALE BASSE-NORMANDIE

1 rue Normandie Niémen 14058 Caen Cedex 4

(...)

Caen, le 29 septembre 2010

Lettre recommandée avec AR

Mademoiselle,

Le Responsable du site pôle emploi de Alençon m’a informé d’un incident s’étant produit lors de votre visite du 13 septembre dernier.

Je comprends les difficultés de votre situation actuelle ; cependant, je considère que votre attitude à l’égard de l’agent qui vous a reçu est inacceptable. En aucun cas, votre comportement ne peut être toléré.

Je vous informe que si une telle situation venait à se reproduire, une plainte serait immédiatement déposée auprès des services de Police.

Je vous prie d’agréer, Mademoiselle, l’expression de mes salutations distinguées.

La Directrice Réqionale

Michele LAILLER-BEAULIEU.

Et la réponse :

Pôle Emploi
Direction régionale Basse Normandie
A l’intention de Madame Michèle Lailler-Beaulieu
1 rue Normandie Niémen
14058 Caen Cedex 4

Le 1er octobre 2010

Objet : Lettre recommandée avec AR

Madame la Directrice,

Je viens par la présente, donner réponse à votre lettre d’avertissement du 29 septembre 2010 concernant l’incident du 13 septembre dernier au pôle emploi d’Alençon.

Ne serait-il pas plus judicieux, avant de proférer des menaces de plainte à l’encontre de quelqu’un de connaitre les deux versions des faits ?

Vous êtes-vous demandé si ce n’est pas en premier lieu le comportement de votre agent à l’égard des demandeurs d’emploi qui est inacceptable et dont le comportement ne peut en aucun cas être toléré, qui entraîne alors, celui qu’il reçoit vers un comportement de défense ?

Je tiens donc à vous faire part de ma version des faits, puisque vous avez su entendre celle de votre agent, ce qui me semble plus juste, considérant le fait que notre pays ne condamne pas un citoyen sans un jugement équitable.

En effet, nous étions trois personnes reçues ce jour là, votre agent ne nous a pas salué, nous a demandé à chacun nos dossiers de demandeurs d’emploi avec une attitude complètement désabusée. Il a agressé verbalement chacune des personnes présentes ce jour, d’abord un jeune homme qui remplissait un dossier pour la première fois, puis une femme, puis moi–même. Il s’est plaint de ne pas savoir pourquoi il faisait son travail si les gens ne remplissaient pas les documents qu’il envoyait. Il n’a eu aucun respect de confidentialité pour les dossiers qu’il consultait en énumérant les points du dossier de chacun devant l’autre. Il nous parlait avec arrogance et dédain et nous infantilisait très largement.

Ce comportement là est intolérable, Madame la Directrice. Un demandeur d’emploi n’est pas un mendiant qui vient voler le pain de son voisin. C’est une personne intègre qui demande un droit pour lequel il a cotisé. Sa présence dans un pôle emploi n’est pas une gaité de cœur, il a perdu son emploi, sa vie sociale, mais souhaiterait tout de même garder sa dignité. Nul besoin d’ajouter un tel manque de respect d’un de vos agents.

En ce qui me concerne, votre agent n’a pas accepté mon dossier de demandeur d’emploi, pour le fait que ma carte d’identité était périmée. Je comprends parfaitement qu’il ne fait qu’appliquer ce qu’on lui demande, je n’avais à la base aucun a priori personnel à son encontre ce qui ne fut pas son cas lors de ses explications.

Je tiens tout de même à vous informer que bien qu’effectivement ma carte d’identité n’était pas à jour, elle prouvait néanmoins mon identité et qu’elle n’est pas obligatoire, comme il est précisé sur le site « service public.fr » qui est, comme son nom l’indique, le site officiel de l’administration française. Mais peut-être le pôle emploi est-il au dessus des lois françaises ? Dans ce cas, je conviendrais alors, que ma revendication à ce sujet soit nulle.

Je ne suis en aucun cas une personne agressive, mon métier me demande patience, écoute, accueil et sécurité. J’ai pour habitude de recevoir du public et en aucun cas je n’ai le comportement de votre agent en tant que professionnelle.

Je souhaiterais vivement que cet incident soit clos et n’apparaisse aucunement dans mon dossier informatique auquel je vous demanderais de bien vouloir me faire parvenir une copie d’écran, conformément au droit de regard que m’autorise la loi.

Cependant, je vous informe que si malgré cet échange, une telle situation venait à se reproduire, pour reprendre les termes de votre courrier, je déposerais également plainte auprès des services de police à l’encontre de votre agent, ainsi qu’au tribunal administratif à l’encontre du pôle emploi responsable de cet agent.

Comptant sur votre bienveillante attention, je vous prie Madame la Directrice, d’agréer mes salutations distinguées.

Nota Bene : Copie aux organismes intéressés

43 Messages de forum

  • Menace de plainte contre chômeuse contestataire 9 octobre 2010 18:21, par leeway

    Votre démarche mérite le respect . Vous avez le mien .

    Répondre à ce message

  • Menace de plainte contre chômeuse contestataire 18 octobre 2010 08:46, par le parisien

    Encore un agent du pole emploi qui ne fait pas son travail de service public. 1er obligation chercher avec le demandeur d’emploi une annonce lui correspondant. et NON chercher la prime à la radiation c’est honteux pour un service public leur 13 mois ne les suffisent pas. Je porterais plainte également pour agent violent ça les ferais moins rigoler.

    Répondre à ce message

  • magnifique ! moi je pense bientôt passer un coup de gueule puisque le pôle emplois trouve normal de me faire poireauter depuis août pour mon dossier ASS. Je me présente au guichet et on me dit que le dossier est complet. une semaine plus tard je le trouve dans ma boîte à lettre ; on me demande de compléter le dossier. Et c depuis août. qui peut vivre avec 0€ ? je me suis débrouillée jusqu’ici mais ...je frôle la rue.

    Répondre à ce message

  • Menace de plainte contre chômeuse contestataire 9 décembre 2010 21:16, par zora31

    je vien de deposer une plainte contre pole emploi pour injustice administrative.............je suis de tout coeur avec les personnes qui comme vous qui osent s’attaquer aux organismes publics sans peur des represailles !!!
    je suis la si vous desirez dialoguer.........

    Répondre à ce message

    • Menace de plainte contre chômeuse contestataire 4 janvier 2011 11:28, par kadouj

      bonjour ! comment faut t il procéder pour porter plainte contre le pôle emploi ? cela fait 7 mois que je ne recois plus aucune paye de leur part... ils ont inventé un problème : "votre adresse est incomplète" c’est absurde ! je n’ai mm pas déménager, je reçevai tout correctement jusque là... et depuis 7 mois je n’arrete pas d’aller les voir en leur disant que je ne suis pas payer et ils me répondent "oui, effectivement il y a eu une erreur dans l’adresse...tout ceci sera rectifier...bla bla" j’ai été trop gentil, j’aurai du faire un scandale mais je ne suis pas de ce tempérament !!

      aujourdui je ne veut plus avoir a faire a eux, ils se sont trop moqué de moi... je veux porter et réclamer des indémnités ! c’est tout simplement scandaleux, je ne sais pas comment ils croient que je vie depuis 7 mois...
      qu’en penses tu ? et que dois-je faire ? merci d’avance pour tes réponses

      Répondre à ce message

      • Menace de plainte contre chômeuse contestataire 4 janvier 2011 16:02, par Monique AC ! 61

        Portez plainte et attendez deux à trois ans que votre affaire soit examinée ... peut-être.
        Il y a mieux à faire : allez à votre agence avec quelques amiEs, des duvets, de la bouffe et annoncez que vous ne quitterez pas les lieux sans un chèque correspondant au retard de paiement.
        Car, même s’il y a une erreur dans l’adresse, rien ne les empêchait de vous virer les indemnités chômage.

        Répondre à ce message

      • Menace de plainte contre chômeuse contestataire 4 janvier 2011 21:47, par sel

        Le référé est une procédure permettant de demander à une juridiction (administrative pour le Pôle emploi) qu’elle ordonne des mesures provisoires mais rapides tendant à préserver les droits du demandeur .

        depuis 7 mois sans revenus ? ?

        En cas de problème, le premier réflexe c’est d’écrire au directeur de l’ agence dont vous dépendez, le recours administratif ("amiable" ou hiérarchique) fonctionne plus simplement que le tribunal administratif . (il suffit d’écrire )

        si le litige persiste , passez au dessus (directeur départemental/régional pôle emploi, préfet , médiateur pôle emploi, médiateur de la république...)

        Cherchez également du soutien auprès d’un collectif de chômeur ou syndicat qui ait quelques notions juridiques si vous voulez aller en justice .
        Sinon, il y a aussi l’ aide juridictionnelle, les points d’accès au droit ...

        Répondre à ce message

        • Menace de plainte contre chômeuse contestataire 4 janvier 2011 22:58, par Monique AC ! 61

          « En cas de problème, le premier réflexe c’est d’écrire au directeur de l’ agence dont vous dépendez, le recours administratif ("amiable" ou hiérarchique) fonctionne plus simplement que le tribunal administratif . (il suffit d’écrire ) »
          Ben oui, et vous campez dans l’agence pour lui remettre la lettre, comme ça, vous serez sûr qu’il la lira et vous pourrez exiger sa réponse immédiate.

          « si le litige persiste , passez au dessus (directeur départemental/régional pôle emploi, préfet , médiateur pôle emploi, médiateur de la république...) »
          Et tous ferons redescendre en cascade votre courrier à l’auteur du retard qui le flanquera dans un tiroir.

          Répondre à ce message

          • Menace de plainte contre chômeuse contestataire 5 janvier 2011 01:06, par sel

            je n’ ai rien contre le camping revendicatif, je répondais à la demande (porter plainte et réclamer les versements dus)

            L’ occupation de locaux a aussi ses inconvénients . Le mieux étant déjà de formuler une demande par écrit (on est moins tenté de s’énerver et on force une réponse que l’ on peut ensuite contester légalement)

            Répondre à ce message

            • Menace de plainte contre chômeuse contestataire 5 janvier 2011 08:11, par Monique AC ! 61

              Les collectifs AC ! ont fait des milliers d’occupations, toujours fermes mais polies.
              Ces occupations ont la plupart du temps fait aboutir des dossiers solides qui trainaient depuis des semaines, victimes de l’inertie, de la mauvaise foi, de l’incompétence, de l’indifférence (rayer les mentions inutiles) de l’administration du chômage.

              Répondre à ce message

              • Menace de plainte contre chômeuse contestataire 5 janvier 2011 10:14, par sel

                Ce serait assez malhonnête de proposer des solutions inefficaces et surprécarisantes à seule fin publicitaire :)

                l’ occupation à un côté pionnier sympathique et utile , mais elle me semble plus appropriée pour la conquête de nouveaux espaces de droit .
                Je trouve un peu disproportionnée la débauche d’énergies d’une occupation qui arrive de but en blanc après 7 mois de silence , alors qu’ une simple lettre (même un mail) aurait sans doute résolu le problème .

                Je ne trouve pas très judicieux de se mettre dans son tord pour réclamer son droit dans ce cas précis . Il y a des tribunaux en dur, des lois écrites , une justice qui fonctionne,des recours en pagaille , des acteurs sociaux qui ne demandent qu’ à être utiles etc, mais il faudrait préférer la toile de tente au stylo bic ?

                Répondre à ce message

                • C’est prendre les gens pour des idiots de dire qu’il n’a rien fait pendant 7 mois !

                  Moi aussi je n’avais pas perçu mes allocations pendant 7 mois et j’avais écrit à tout le monde, y compris aux administrateurs de l’Unédic.

                  Eh bien ils ont accepté de me payer quand je suis arrivé avec des casses croutes pour deux jours et que je leur ai dit que je ne sortirai pas.

                  Répondre à ce message

                  • Menace de plainte contre chômeuse contestataire 5 janvier 2011 15:37, par sel

                    Sans trace écrite, les réclamations ont moins de poids qu’ une lettre morte et ne comptent qu’ à condition que votre interlocuteur soit de bonne volonté .
                    kadouj n’ a donc rien fait qui compte réellement ,d’après ce que j’ ai lu...

                    dans votre cas (5 janvier 11:42) c’est déjà beau d’avoir de quoi s’acheter des sandwichs après 7 mois sans revenus .
                    Personnellement , j’ ai attendu moins de temps pour le règlement d’ un litige en passant par le médiateur de la république .....

                    chacun ses méthodes, le tout est de pouvoir être suffisamment bien renseigné pour faire son choix .

                    Répondre à ce message

                    • je me déplace tout le temps en leur demandant des explications et on me répond toujour la mm chose avec une ptite variante a chaquefois histoire que cela soit plus crédible... je leur faisait confiance au début et je pensais que c’était de ma faute (que je n’avais pas actualiser ma situation) mais pas du tout et a chaque fois on me dit oui prochainement vous recevrez votre du... et jaten a chaque foi 2 ou 3 semaines et jy retourne et sa recommence... grace a Dieu jai mes economie et je peux vivre... mais si jété au bord de la rue a mon avis j’aurai pris ça avec plus de sérieu ...
                      je vai yallé aujourdui avec mon mari et je verrai cke jvai faire ... une lettre c’est trop facile a ignorer.. me déplacer n’a rien changer... je verrai :-(

                      Répondre à ce message

    • Menace de plainte contre chômeuse contestataire 25 mars 2011 00:04, par pascal

      Bonsoir
      Je vais vous conter mon histoire avec ce cher pole emplois et ces emploiye ultra competant et ultra motive.je suis artisant avec beaucoup de mal a survivre,2008 la crise arrive un client a moi propose de m embaucher avec plein de promesses non tenues helas , fevrier 2010 il me mets a la porte,j avais pas arrete mon activitee artisanale qui s est avere defficitaire de 700€ pour 2009.avril 2010 entretient avec pole emplois pour une inscription,les problemes commences.pendant tout l entretien la conseillere a ete pendu a son portable pour des conversations privee et les rares instants ou ca n etait pas le cas elle racontait sa vie a une colegue vautree contre le chambranle d une porte de separation en buvant un cafe.pandant tout l entretien j expliquait que mes pretentions etait de 1400€ net, mais que de toute facon ca n avait pas d interret car j allais rajouter a mon activitee artisanale du commerce en ligne afin de la rendre a nouveau viable.aucune proposition de sa part a ce niveau la aucune question,je pense que je l emmerdai profondement,fin de l entretien elle me tends deux offres qui me correspondait interim a 8€ de l heure( je lui avai dit que l interim ne m interressait pas car trop aleatoire)aucune question relative a mon projet elle a zappe le truc, sans doute que ces petit souci personnel devaient etre plus importants.janvier 2011 deux convocations collectives la premiere avec des boites interim sic la seconde pour aprendre a faire des cv franchement debil,debut fevrier arrive ils ne m ont pas paye mon allocation de janvier je tel au 3949 qui me dit surprise qu il faut leur donner mon avis d imposition 2009 pour l annee 2008 chose qui ne les regarde puisque je travaillait et n etait pas indemnise je le leur fourni rien ne se passe je tel plusieur fois et finalement on me laisse un message sur mon portable en me disant que ca allait eyre regle sous quelques jour ca trainait deja depuis des jours finalement je vais au pole emplois pete une pile au bout de deux heure on me dis que tout est regle mes deux moi de retard vont etre regle et cerise sur le gateau je n ai pas besoin d aller a la deuxieme reunion cite precedement.(aujourdhui je viens de recevoir une menace de radiation pour ne pas etre alle a cette reunion c est des incompetant qui nous traitent comme de la merde pardon pour les gros mots mais ca soulage face a un tel dedain),j arrive chez moi a 14h message sur mon portable c est plus en ordre il leur faut l avis d imposition 2011 pour l annee 2010 que je leur avais egalement fourni ,ils l ont perdu et disent que je ne le leur ait pas donne reblocage de mon indemnite ,je le leur redonne et enfin tout rentre dans l ordre jusqu a aujourdhuis helas avis de radiation cite precedement.de qui se moque t on ?il est tout a fait scandaleux que l on ne puisse pas joindre ces jens au tel a par au 3949 qui ne peu rien regler au mieux transmetre nos problemes,on nous traite comme du betails, il ne faut plus se laisser faire ,il faut leur mener la vie dure afin qu il fasse leur travail,il faut entamer toutes les action possibles plainte aupres des divers organismes,y compris tribunal quant c est possible creation de blogs ou site recueille de petition.SA SUFFI IL FAUT PLUS SE LAISSER FAIRE NOS DROIT DOIVENT ETRE RESPECTE

      Répondre à ce message

  • Menace de plainte contre chômeuse contestataire 16 décembre 2010 18:58, par le veilleur

    Je travail dans le social et je peux vous dire que les gens qui bossent à nous aider a relevé la tête et à évoluer n’ont rien en eux de social, d’ailleurs depuis que je travail la bas je sais une chose que si il m’arrive une tuile les services sociaux ne me serviront à rien.

    Ils considèrent les gens demandeurs comme des boulets à leur pied et ne se bouge pas.

    Bien souvent les gens qui on le plus d’aide n’en on pas besoin et les réévaluation des droits ne sont pas correctement faite ce qui fait que des gens et la je parle avec mon vécu peuvent se retrouvé dans des logements sociaux tout en ayant 3 voitures, sont à la tête d’une société et j’en passe ! bref le mec qui c’est vraiment cassé la gueule lui ne pourra pas être grandement aidé car la place est prise par c’est resquilleur de droit sociaux !

    Vous vivait des situations difficiles avec les services sociaux, mais en coulisse c’est pire que ce que vous pouvez imaginer !

    Répondre à ce message

  • Menace de plainte contre chômeuse contestataire 3 janvier 2011 18:53, par francis

    Il m’est arriver aussi d’être convoque suite à une offre d’emploi L.I.D.L dans le 11é. L’accueil fut RIDICULE pour quelques postes de magasinier.
    Mon cv avait été demander 2 semaines avant pour postuler, je l’avait donc fournit. Mais le jour du recrutement, il a fallut encooooore remplir les cases, nom prénom..... (c’est LOURD ) !
    Et attendre comme des enfants sages (infantilisation ?) d’être reçu deux part deux, (respect de confidentialité NÉANT). Et lorsque que je me présente, enfin, le soulagement... Le type me demande mon cv !
    Mais c’est qui ce CON ?
    Bref je lui est pété la porte au nez de façon à ce que TOUT LE MONDE COMPRENNE que ce recrutement était un pied de nez, sans intérêt, espérant inviter d’autres candidats a planter cette stupides mise en scène ET de sauver l’HONNEUR des demandeurs d’emploi.

    Répondre à ce message

  • Menace de plainte contre chômeuse contestataire 17 mars 2011 08:41, par cigale

    Bravo à cette personne car en effet la façon dont les demandeurs d’emploi sont parfois traités est scandaleuse Exemple : A Rouen (antenne route de darnétal pour ne pas la citer) c’est impressionnant... 1re vision la plupart des employés sont laids (étrange comme casting non ?) Je les ai bien observés ils elles sont tantôt compatissants avec une attitude infantilisante mais vite fait arrogants et même menaçants surtout si les demandeurs d’emploi montrent du caractère, s’expriment correctement, affichent une image de dignité (pour les belles personnes là ça craint carrément hé oui faut avoir le look adéquate) En tous cas si ces personnes réclament ou s’impatientent Aie Aie Aie Le chômeur doit courber le dos par crainte de réveiller la névrose de l’employé de pôle emploi ?

    Répondre à ce message

  • Menace de plainte contre chômeuse contestataire 10 juillet 2012 14:24, par marmotte84

    Bonjour à tous,
    J’ai lu les différents témoignages et ça met les nerfs en pelote... J’ai été "victime" de l’incompétence avérée des conseillers du Pôle emploi. En effet, je suis inscrite mais j’ai également 2 contrats en CDI en tant qu’aide ménagère qui représentent 6h de travail hebdomadaire (pas suffisant pour vivre). Le 27 juin on m’a opéré, et mon chirurgien m’a remis un arrêt maladie allant du 28 juin au 15 juillet. Je l’ai donc déclaré dans mon actualisation. Et là, surprise !!!! Il y a 3 jours, je reçois un courrier de Pôle emploi qui me dit que je suis radiée de la liste des demandeurs d’emploi. Mais le plus terrible c’est ce qui était écrit sur ce courrier ! Je cite : "Vous êtes en arrêt maladie ou en congé maternité et vous avez déclaré ne plus être à la recherche d’un emploi bla bla bla..." Mais j’ai jamais dit que je n’étais plus à la recherche d’un emploi !!!! J’ai dit que j’étais en AM !!! Donc je vais sur le site et je me réinscris. Le lundi j’appelle le 3949 pour un renseignement tout autre et j’en profite pour demander si ma réinscription a bien été prise en compte. Et là, nouvelle surprise, la nana me dit que j’ai été radiée à cause du fait que je soie en arrêt maladie, donc dans l’impossibilité de travailler et que de plus, je dois attendre la fin de mon arrêt pour procéder à ma réinscription. Je n’ai eu aucune info à ce sujet dans le courrier de Pôle emploi. Gros manque à leur devoir d’information. Je ne peux également pas profiter de mon arrêt maladie pour répondre à des offres d’emploi sur leur site, en vue de ma reprise de travail. Bin non je ne peux pas postuler... Mais pourquoi donc... ? Tout simplement parce que la plupart des offres sont anonymes et qu’il faut postuler directement sur le site... Bin oui mais quand on est radié, on peut pas postuler !!!! Double peine : j’ai pas demandé à être malade et à devoir être opérée, j’ai pas demandé à être radiée de la liste, j’ai pas demandé à être bloquée dans mes recherches d’emploi, je demande juste qu’on me laisse la possibilité de chercher du travail et surtout d’en trouver !!!! Et puis deuxième point important : cela va faire bientôt 2 ans que je n’ai pas eu d’entretien avec ma conseillère... Merci Pôle emploi. C’est merveilleux.

    Répondre à ce message

    • Menace de plainte contre chômeuse contestataire 10 juillet 2012 18:37, par Isa76

      Et si vous avez un entretien d’embauche pendant votre arrêt maladie ? et qu’on vous demande de commencer de suite alors que vous êtes en arrêt ? Vous faites quoi ?

      Avant d’hurler au scandale, quand on est en arrêt maladie, on ne cherche pas un emploi !

      Répondre à ce message

      • Il existe une formule que l’on peut utiliser dans une lettre de motivation, qui est la suivante : "je serais libre de tout engagement à compter du..." donc je pense qu’il y a bien des raisons de "hurler au scandale" (encore plus lorsque l’on ne demande pas à être malade). Etre malade ne doit pas empêcher de pouvoir chercher du travail, surtout lorsqu’on sait que les réponses à nos demandes d’entretiens n’arrivent jamais le lendemain de notre démarche. Dernière chose, je ne pense pas que les jours où tu es malade, tu ne manges pas.

        Répondre à ce message

        • Menace de plainte contre chômeuse contestataire 11 juillet 2012 14:56, par Isa76

          Et elle fait quoi si le chirurgien décide de prolonger l’arrêt ?

          Etre malade ne doit pas empêcher de pouvoir chercher du travail,
          Bien, bien ! donc entre deux chimio, le demandeur d’emploi qui soigne son cancer doit pouvoir chercher du travail. Et il met quoi dans la phrase "je serai libre de tout engagement à compter du..." J’imagine les malades à l’hôpital, tous branchés sur le site de popole à répondre aux annonces...

          Je ne suis pas sûre que vous ayez saisi l’énormité de vos propos.

          surtout lorsqu’on sait que les réponses à nos demandes d’entretiens n’arrivent jamais le lendemain de notre démarche
          L’intérim, vous connaissez ? du jour au lendemain si ce n’est le jour même

          Dernière chose, je ne pense pas que les jours où tu es malade, tu ne manges (...)
          Tout dépend de la maladie. Parfois, on ne peut effectivement rien avaler. Y’en a même qu’on perfuse parce qu’ils ne peuvent plus manger.

          Vos propos me dégoûtent prodondément. Réclamer le droit à pouvoir chercher du travail quand on est malade, c’est une honte. Merci pour tous les demandeurs d’emploi qui sont gravement malades.

          Quant à l’intervenante qui hurle au scandale, je ne lui souhaite vraiment pas de connaître une maladie assez grave pour l’empêcher de chercher du travail.

          Répondre à ce message

          • Je connais tout à fait le problème des gens qui sont arrêtés pour "longue maladie", je l’ai vécu au quotidien car mon père a été dans ce cas. Il avait déjà un travail au moment du diagnostic mais son seul objectif était de reprendre le travail, parce que son travail c’était tout pour lui. D’aiileurs il m’avait dit un jour : "il y a deux types de chômeurs, il y a ceux qui cherchent du travail, et il y a ceux qui cherchent du travail dans l’espoir de ne pas en trouver" (et oui ça existe). Il ne faut pas confondre les arrêts de complaisance et les arrêts véritablement justifiés. Pour les demandeurs d’emploi qui sont dans le cas d’une grave maladie je leur souhaite tout le courage nécessaire. Pour ceux qui sont en arrêt maladie et qui souhaitent pouvoir reprendre le travail au plus vite (ce qui est mon cas), je ne vois pas où est le mal. Ce qui me dégoûte c’est de se dire que lorsqu’on est en arrêt, on ne doit pas faire les démarches nécessaires pour reprendre un travail au plus vite. Il faut savoir que j’ai répondu à une offre en date du 21 juin dernier et que je n’ai toujours pas de réponse à ce jour. Concernant l’agence intérim elle est au courant de ma situation. A tout problème sa solution. Et quand il n’y a pas de solution, c’est peut-être qu’il n’y a pas de problème. Je ne suis pas débile, je veux simplement retrouver un travail au plus vite. Peu importe que je soie en arrêt, je suis autorisée à sortir à partir de 16h. Donc pour un entretien ce n’est pas difficile. J’évite les annonces "urgentes". Et quand on voit que des annonces sont actualisées depuis des semaines, je pense que les employeurs ne sont pas à la seconde pour embaucher quelqu’un.

            Répondre à ce message

            • Menace de plainte contre chômeuse contestataire 12 juillet 2012 19:05, par Isa76

              Malheureusement pour vous, Pôle Emploi n’a pas la même façon de penser. Et n’est pas prêt d’en changer tant qu’un arrêt maladie c’est un demandeur d’emploi en moins dans les statistiques.

              Je vous conseille ne pas déclarer vos arrêts maladie, ça vous évitera bien des tracas administratifs et popole vous restera accessible. Suffit de ne pas déposer son arrêt à la sécurité sociale et le tour est joué. Vous pouvez aussi dire au médecin que vous ne voulez pas d’arrêt.

              Quant au baratin sur les bons et les mauvais chômeurs pour étayer vos propos, je trouve cela pitoyable.

              Continuez donc comme vous le faites, comme on dit, chacun fait ce qu’il veut. Tant que Pôle Emploi continue sa politique en matière de maladie, maternité, accident et donc laisse tranquille les demandeurs d’emploi temporairement hors circuit, ça me va tout à fait. Et je pense que ça va aussi à la grande majorité.

              Au fait, en 2009, Eric Lefèbvre avait proposé un amendement pour que les salariés en arrêt maladie puissent continuer à travailler pour leur employeur en télétravail. Je suppose que vous étiez d’accord.

              Répondre à ce message

              • Dans le domaine de la restauration et de l’aide à domicile, je ne vois pas comment on pourrait procéder avec le télétravail... A moins d’avoir un emploi où l’on passe 8h par jour dans un bureau et ce n’est pas mon cas. De plus je n’étais pas au courant de cette proposition. Et je n’ai aucune opinion au sujet de cette dernière.

                Répondre à ce message

                • Menace de plainte contre chômeuse contestataire 13 juillet 2012 12:14, par Isa76

                  C’est simple, la logique était :

                  Etre malade ne doit pas empêcher de travailler... quand c’est possible.

                  ça rejoint donc votre "être malade ne doit pas empêcher de rechercher un emploi... quand c’est possible".

                  Avec cette similitude, vous n’avez pas d’opinion ? vous ne dites pas aux salariés que s’ils le veulent et que leur travail le leur permet, ils ont le droit de continuer à travailler en arrêt maladie ? comme les demandeurs d’emploi ont le droit de continuer à rechercher un emploi pendant leur arrêt.

                  Sans opinion parce que pas dans le bon secteur d’activité qui le permettrait ? et si vous étiez dans le bon secteur ?

                  Sans opinion ? c’est pourtant une simple question idéologique comme pour les demandeurs d’emploi.

                  Répondre à ce message

    • Menace de plainte contre chômeuse contestataire 29 juillet 2012 22:02, par Contre les agents du pôle

      Bonjour à tous ,
      Apparemment pôle emploi fait tout le contraire de ça mission.
      Moi je viens de finir un CAE ( Contrat d’Aide à l’Emploi ) de 6 mois.
      Mon employeur voulait me renouveler , mais pôle emploi a refuser en justifiant qu’il était trop tard pour signer une nouvelle convention.
      Pourtant 15 ou 20 jours avant la fin du contrat je suis passais au pôle emploi l’histoire de les avertir de ma situation , la dame à l’accueil me dit " Mr il faut d’abord que votre contrat se finisse pour refaire une autre demande " du coup à cause de ses conseils de merdes je ne travail plus.
      De plus cette emploi j’y tenait beaucoup et ça rentrais totalement dans mon projet professionnelle.
      En urgence j’ai du demander un référents ( durant 6 mois aucun suivi de leurs par ) , normalement dans la semaine je dois recevoir un rdv pour qu’ils m’en attribuent un.
      Est ce que je peut porter plainte ? Je suis très remonté du coup qu’il mon mis en dessous de la ceinture.
      Conseillez moi svp je ne sais plus quoi faire.
      ps : zappingz@hotmail.fr

      Répondre à ce message

      • Menace de plainte contre chômeuse contestataire 1er août 2012 11:25, par Isa76

        C’est votre employeur que vous devez remercier pour le coup bas, pas Pôle Emploi.

        C’est l’employeur qui doit faire le renouvellement pas le salarié.

        C’est votre employeur qui vous a dit qu’il s’était fait "jeter" par Pôle Emploi ? Et si c’est vraiment le cas, rien n’empêchait votre employeur de vous faire un CDD classique ou un CDI. Faut arrêter avec les pauvres employeurs qui veulent renouveler et que Pôle Emploi refuse. Il est extrêmement rare que Pôle Emploi refuse. Les soi-disant refus ce sont les excuses des employeurs qui n’ont pas le courage de dire au salarié qu’ils ne veulent plus d’eux.

        Il est bien évident que les agents que vous avez vu n’ont rien compris à votre histoire. De toute façon, aucun agent ne vous aurait donné une nouvelle convention ni n’aurait enregistré votre demande, car, je le répète encore, c’est l’employeur qui doit faire ces démarches et c’est avec l’employeur que traite Pôle Emploi.

        Et je parie que votre employeur a pris quelqu’un en CUI derrière vous et que cette personne est arrivée le lendemain de votre départ, donc, il a bien dû faire ses démarches à temps pour l’autre.

        Répondre à ce message

  • Menace de plainte contre chômeuse contestataire 28 octobre 2012 14:50, par Lang

    Bonjour,
    Sachez que vous avez des devoirs et des droits mais Pôle emploi réciproquement aussi, alors si vous avez des arguments de défense à faire valoir passer par le médiateur, et si cela ne suffit pas par le Tribunal administratif.
    Moi, j’ai eu un dossier béton que j’ai gagné au Tribunal administratif, il faut s’armer de patience, c’est long parfois, mais le jeu en vaut la chandelle et bien souvent votre directeur (rice) d’agence, des carriéristes préfèrent bien souvent éviter ce genre de déconvenue.
    Alors courage et ne vous désemparez vous pas, la victoire est au bout !!!!

    Répondre à ce message

  • Menace de plainte contre chômeuse contestataire 30 juillet 2013 13:00, par angry girl

    bonjour
    je souhaiterais parler d’un problème que j’ai rencontrè ce jours....

    Pour expliquer la chose je vais donc vous faire un petit rècapitulatif ... Actuellement je suis à la recherche d’un emploi, le problème ètant je n’ai pas le permis et cela pause problème,hier donc je me rends au centre d’insertion pour me renseigner si je peux bènèficier d’aide au permis sur ce l’on me renvoie à la CAF.... Que j’appelle donc dès ce mardi matin, l’on me refuse les droits d’accès car je n’ai pas d’enfant....Et l’on me dit de joindre le conseil règionnal, ce que je fais sans attendre , mais les droits sont seuleumnet pour le permis poids lourd .....

    Ne sachant trop que faire j’appelle le pôle emplois dans l’espoir d’être diriger et la je tombe sur une personne de sexe féminin au comportement insupportable et fortement déplacer je lui explique le problème et la elle se rit de moi ,oui à la limite de la moquerie et me sort "et bien vous n’avez cas vous le payer votre permis" bien sure je lui explique que si je pouvais je ne chercherais pas d’aide financière et elle me dit " je peux reine pour vous il faut vous débrouiller .....Fin de la discussion

    Et après on se demande pourquoi certain s’immole le feu devant le pôle emploi
    En tout cas je souhaiterais agir contre cet agent , car je trouve qu’il ne faut pas se laisser faire par ce genre de personnel....

    Répondre à ce message

    • Menace de plainte contre chômeuse contestataire 30 juillet 2013 13:08, par Monique AC ! 61

      Aide pour passer permis de conduire :
      http://vosdroits.service-public.fr/...

      Quant à l’employée de Pôle emploi, oubliez-la, c’est ce que vous avez le mieux à faire.

      Répondre à ce message

    • Menace de plainte contre chômeuse contestataire 30 juillet 2013 13:20, par Isa76

      Que j’appelle donc dès ce mardi matin, l’on me refuse les droits d’accès car je n’ai pas d’enfant
      ça c’est n’importe quoi. On vous a refusé parce que vous n’êtes pas dans le dispositif RSA, c’est tout. Les "sans enfants" n’ont pas de prestations familiales mais ont accès aux APL et au RSA.

      Il n’existe plus d’aide au permis de conduire y compris pour les personnes au RSA. L’aide ne se fera que si le permis de conduire est essentiel au projet professionnel (ambulanciers, livreurs, routiers) et encore, c’est selon les régions. Pour les demandeurs d’emploi sans projet particulier, c’est plus compliqué et cela dépend de beaucoup de choses.

      Vous pouvez toujours essayer de faire valoir ce que dit la législation si vous entrez dans les critères et si vous pouvez prouver que c’est un vrai handicap à votre recherche d’emploi.

      http://vosdroits.service-public.fr/...
      Suivez ce que vous dit ce site.

      Répondre à ce message

  • Menace de plainte contre chômeuse contestataire 13 octobre 17:26, par pilounette

    bonjour,

    Je tien également a témoigné, j’ai étais victimes d’insultes, lors d’une entrevue , avec un responsable, plus précisément (collaborateur de la direction), simplement pour avoir demandé une vérification du dossier suite a une radiation. J’ai fait un courrier en expliquant les faits avec AR au directeur de l’agence, au directeur régional et au Président du CA pole emplois, j’ai étai reçu 2 fois en 3 semaines pour expliqué de nouveaux les faits.
    Et la surprise, le directeur ma simplement dit que son "collaborateur" était en droit de porter plainte contre moi pour diffamation.
    Ou on va ??? on nous insultes ouvertement et gratuitement, et c’est nous qui somme "jugé" coupable. Elle es belle la france

    Répondre à ce message

    • Ah la plainte pour diffamation ! le coup classique pour faire peur aux gens. Parce que les gens ignorent ce que c’est.

      Vous savez que ça marche dans les deux sens ?

      "Il était en droit..." le brave collaborateur. Tout comme vous étiez en droit de porter plainte contre lui pour injures. Le jeu consiste à être le premier à en menacer l’autre et à avoir un témoin ou un enregistrement, car dans ce genre de plainte, tout est bon.

      Vous savez que vous avez le droit d’aller aux rendez-vous avec une personne de votre choix et vous pouvez aussi enregistrer ; histoire d’équilibrer les forces en présence, si je puis dire.

      Répondre à ce message

      • j’ai vu sur internet qu’il y a un délai de 3 mois pour que cette homme porte plainte pour "diffamation".
        Comme vous dite, juste pour me faire peur !!!
        Mais j’ai encore un entretien demain avec le directeur, la sous directrice et ce collaborateur "inconnu" vu que tt le monde refuse de me donner son nom.
        Je sais pas a quoi consiste se rdv, normalement pour des excuses que j’ai demander. Mais vu la situation, on me traite de coupable et de menteuse.

        Répondre à ce message

        • Menace de plainte contre chômeuse contestataire 16 octobre 19:55, par Monique AC ! 61

          Le délai de 3 mois concerne les diffamations sur internet.
          Quant à votre RV de demain, allez-y avec un témoin. Sinon, ils vont vous laminer.

          Répondre à ce message

        • Comme je l’ai dit, les plaintes pour injures ou diffamation, c’est parole contre parole, d’où l’intérêt d’avoir des témoins ou des enregistrements.

          Il m’apparaît dans votre histoire, que déjà contester sa radiation en interpellant la hiérarchie au-dessus de la direction, ça met mal à l’aise le directeur surtout si la radiation est abusive, qu’ensuite, un collaborateur a dû franchir la ligne qui place l’agence sous le coup d’une plainte pour injures ou simplement d’un rapport de votre part aux personnes auxquelles vous avez déjà écrit.

          La menace de la diffamation, quand on se défend, c’est classique, c’est pour faire peur et pour que ça en reste là. La suite, c’est d’avoir des témoins pour affirmer que votre comportement est inadmissible, violent etc etc. Et là, effectivement, s’ils sont suffisamment salauds, ils peuvent aller en justice.

          Trois contre un, Ils peuvent faire ce qu’ils veulent, vous ne pourrez rien réfuter. Ils seront trois à raconter la même version en justice ou à n’importe qui d’autre, y compris à mentir évidemment.

          Comme vous le dit Monique, vous devez absolument être accompagnée.

          Répondre à ce message

          • Alors oui radiation abusive 2 fois de suite, "désoler on a perdu votre dossier". Je n’es pas demandé a être au chômage, suite a mon accident du travail. BREF

            Voila, rendez vous de ce matin expédier en 8 min, nous avons attendu 40 min avant que le directeur vienne nous chercher, présentation avec la sous directrice, mais pas le collaborateur, qui a refusé de venir, et refusé de présenter des excuses.
            La direction l’a fait a sa place, on pris sa défense et mon fait comprendre que le "collaborateur" n’avez jamais pu dire de tel chose, et que bien évidemment, je suis une menteuse, devant mon mari + enregistrement, je leur ai présenté des preuves écrites de témoins également insultés par cette personne, ils a refusé de les regarder.
            Ils ont pourri ma journée. merci ANPE

            Répondre à ce message

Répondre à cet article